RENFORCEMENT DES MESURES DE BIOSÉCURITÉ POUR LUTTER CONTRE L’INFLUENZA AVIAIRE DANS LES BASSES-COURS

L’influenza aviaire hautement pathogène est une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse qui affecte les oiseaux. La consommation de viande, foie gras et œufs ne présente aucun risque pour l’homme.

Ces dernières semaines, de nombreux foyers de la maladie ont été détectés en Europe, notamment sur les oiseaux migrateurs, dont certaines espèces traversent la France actuellement.
Le niveau de risque influenza a été porté à « élevé» sur tout le territoire métropolitain, ce qui nécessite l’application de mesures renforcées.
• Enfermement des volailles ou mise en place de filets de protection ;
• Surveillance quotidienne des animaux ;
• Mise à l’abri des points d’alimentation et d’abreuvement (a minima les couvrir) ;
• Protection et stockage des réserves d’aliments et de la litière neuve à l’abri de l’humidité et de toute contamination ;
• Nettoyage régulier des bâtiments et du matériel utilisé ;
• Interdiction d’utilisation d’eaux de surface (eaux de mare, de ruisseau, de pluie collectée pour le nettoyage des installations ;
• Aucun contact direct entre la volaille (palmipèdes et gallinacés) avec des oiseaux sau­vages et des volailles d’un élevage professionnel ;
• Limitation de l’accès des personnes indispensables à son entretien ;
• Pas de déplacement dans un autre élevage de volaille ;

Si une mortalité anormale est constatée : conserver les cadavres dans un
réfrigérateur en les isolant et en les protégeant puis contactez votre vétérinaire ou la direction départementale de la protection des populations.


*Le non-respect de ces mesures vous expose à des poursuites pénales